Les oiseaux que je croise souvent près de chez moi, sur le haut de Sainte Radegonde , vers le petit bois de Montsoudun

Fauvette à tête noire

10 avril 2020

Fauvette à tête noire

Pic vert, Bois de Montsoudun

5 avril 2020

Pic-vert

Chardonneret élégant,

rue du Clos St Libert

Chardonneret

Pouillot véloce, rue de la Presle

Pouillot véloce
00:00 / 00:50
Etourneau
Etourneau
00:00 / 01:13
Corneille

tourterelles

tourterelle turque.Streptopelia.decaocto
00:00 / 00:03
pic épeiche
Vu de ma fenêtre
Pic épeiche
00:00 / 00:56
Des  pies de partout ....
Pigeon ramier au soleil couchant
pigeon ramier
00:00 / 00:10
Gros bec casse noyau vu de ma  fenêtre (3ème étage)
gro bec casse noyau
00:00 / 00:18
Un rouge gorge au mois décembre rue Marcel Gauthier
Rouge gorge
00:00 / 01:04
rouge-gorge
rouge-gorge
Mésange charbonnière
mésange charbonnière
00:00 / 00:06
Mésange bleue
Mésange bleue
00:00 / 00:38
Une grive musicienne en face de ma fenêtre
grive.musicienne
00:00 / 00:05
Un rouge queue vers le cimetière de La Salle en été
rouge queue front blanc
00:00 / 00:12
Merle noir 
merle
00:00 / 00:14

"LE MERLE"

Un oiseau siffle dans les branches
Et sautille gai, plein d’espoir,
Sur les herbes, de givre blanches,
En bottes jaunes, en frac noir.

C’est un merle, chanteur crédule,
Ignorant du calendrier,
Qui rêve soleil, et module
L’hymne d’avril en février.

Pourtant il vente, il pleut à verse ;
L’Arve jaunit le Rhône bleu,
Et le salon, tendu de perse,
Tient tous ses hôtes près du feu.

Les monts sur l’épaule ont l’hermine,
Comme des magistrats siégeant.
Leur blanc tribunal examine
Un cas d’hiver se prolongeant.

Lustrant son aile qu’il essuie,
L’oiseau persiste en sa chanson,
Malgré neige, brouillard et pluie,
Il croit à la jeune saison.

Il gronde l’aube paresseuse
De rester au lit si longtemps
Et, gourmandant la fleur frileuse,
Met en demeure le printemps.

Il voit le jour derrière l’ombre,
Tel un croyant, dans le saint lieu,
L’autel désert, sous la nef sombre,
Avec sa foi voit toujours Dieu.

A la nature il se confie,
Car son instinct pressent la loi.
Qui rit de ta philosophie,
Beau merle, est moins sage que toi !

Théophile Gautier

Geai

pinson rue de la Presle

pinson des arbres
00:00 / 00:03

©

créé par weroo created with Wix.com

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now